En 2011, le Fonds national suisse (FNS) a investi 713 millions de francs dans la recherche fondamentale, en baisse de 1,8 pour cent par rapport à l’année record 2010 (726 millions de francs). Comme les années précédentes, il a dû refuser de nombreux projets de recherche très prometteurs.

Sorti aujourd’hui, le rapport annuel 2011 montre que le FNS a accordé 713 millions de francs à plus de 3400 projets de recherche. 26% ont été attribués aux sciences humaines et sociales, 35% aux mathématiques, sciences naturelles et de l’ingénieur, et 39% à la biologie et médecine. En 2011, le FNS a soutenu plus de 8400 chercheuses et chercheurs, dont 4400 doctorants. Le FNS finance plus de dix pour cent du personnel des universités suisses (en équivalents plein temps). (ATS)