C’est la surprise de ce premier tour des élections neuchâteloises, Crystel Graf. Agée de 35 ans seulement, elle est encore peu connue dans le monde politique neuchâtelois. Vice-présidente du PLR cantonal, elle siège au parlement de La Chaux-de-Fonds et est députée suppléante. Considérée comme l’une des étoiles montantes du parti, elle pourrait brûler toutes les étapes et se retrouver au Conseil d’Etat si elle rééditait le 9 mai son résultat du jour. Juriste de formation, elle a travaillé dans l’état-major de la conseillère d’Etat vaudoise Anne-Catherine Lyon. Aujourd’hui, elle dirige l’Organisation de surveillance financière à Neuchâtel.