Certains cyclistes font preuve d’indiscipline. Ils manquent au respect des règles de la circulation ou conduisent des cycles dont certains équipements sont absents ou défectueux, a indiqué vendredi la police dans un communiqué de presse. «Les amendes coûteront entre 20 et 40 francs», précise Hans Maradan, le porte-parole de la police cantonale fribourgeoise contacté au téléphone.

La campagne a lieu, dit-il, «car on constate que le nombre de cyclistes tués sur les routes augmente à Fribourg.» Quatre en 2009 contre aucun les deux années précédentes. L’an dernier, 81 accidents ont impliqué des cyclistes sur les routes fribourgeoises. En 2008, les statistiques du bureau de prévention des accidents disent que 28 cyclistes sont décédés sur les routes en Suisse. Trois mille deux cent trente-trois s’y sont blessés dont 821 gravement.

Il rappelle qu’un cycliste est considéré comme un véhicule, au même titre par exemple qu’une automobile. Leurs conducteurs sont astreints aux mêmes règles de la circulation. Hans Maradan continue: «Vignettes, port du casque et respect des règles seront plus particulièrement contrôlés.» Les usagers en infraction seront dénoncés. L’équipement du cycliste en règle comporte un signe distinctif valable (vignette), un phare à l’avant et un phare à l’arrière, un frein avant et un frein arrière, un catadioptre blanc à l’avant et un catadioptre rouge à l’arrière, un dispositif antivol, une sonnette ainsi que des catadioptres aux pédales.

Dans le monde, rappelle l’émission Géopolitis de la TSR, huit accidents mortels sur dix impliquent des deux roues, motorisés ou pas.