Le socialiste zurichois Daniel Jositsch occupe le terrain médiatique. Pas forcément pour le bonheur de sa propre formation. Le professeur de droit pénal, systématiquement vanté par la droite, s'est illustré par ses positions iconoclastes, en tandem avec Chantal Galladé (PS/ZH). Il vient, par exemple, de voter contre la loi sur l'interdiction de fumer, qui a échoué à une voix près. Et s'est aussi prononcé contre la levée de l'immunité de l'UDC Toni Brunner.

«Daniel Jositsch est largement minorisé dans le groupe», avoue-t-on dans ses propres rangs. Le conseiller national zurichois ne fait toutefois pas l'unanimité à droite du parlement: «Sa modestie ne prime pas dans la recherche de compromis», observe-t-on.