Les premières inculpations pour faux dans les titres et participation à faux ont été prononcées vendredi par le juge Devaud dans l'affaire Granadex, du nom de cette société de négoce d'oléagineux dont la faillite laisse un trou d'un demi-milliard. Comme annoncé dans nos colonnes (LT 13.11.01), sont visés David Gaon mais aussi l'ancien président de la Banque Cantonale de Genève, Jacques Perrot, en sa qualité d'associé de la fiduciaire responsable de la révision pour l'exercice 1992.

Un collaborateur de la fiduciaire a également été inculpé. Par contre, Léon Gaon, fondateur de Granadex et père de David, convoqué pour inculpation, a fait savoir qu'il se trouvait en Israël pour y subir une opération. Rappelons que la société fait l'objet de plaintes dont une émanant de la BCGE qui s'estimait trompée sur l'état des comptes présentés pour retarder le dépôt de bilan. Ironie du sort, c'est un ancien organe de la banque qui se trouve désormais pris dans cette tourmente. D'autres développements sont attendus dans cette affaire notamment en relation avec les crédits accordés par la Caisse d'épargne de Genève.