13 décembre 1996: sept mois après la naissance de la Commission Volcker, l'Assemblée fédérale décide par un arrêté urgent de nommer une Commission indépendante d'experts. Son mandat: examiner le rôle de la Suisse pendant la Deuxième Guerre mondiale. Budget:

22 millions de francs.

Mars 1997: début des travaux de la Commission, présidée par le professeur Jean-François Bergier.

Décembre 1997: premier rapport publié: «Transactions sur l'or durant la Seconde Guerre mondiale» (vue d'ensemble avec statistiques et commentaires).

Mai 1998: «La Suisse et les transactions sur l'or pendant la Seconde Guerre mondiale». Rapport intermédiaire.

Août 1998: l'Accord global entre les banques suisses et les organisations juives est sous toit.

Décembre 1998: premier compte rendu sur la politique de la Suisse à l'égard des réfugiés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Avril 1999: «La Suisse et l'or des nazis» (résumé du rapport intermédiaire de mai 1998).

Décembre 1999: «La Suisse et les réfugiés à l'époque du national-socialisme»; «Le transit ferroviaire de personnes à travers la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale», «Die Schweiz und die deutschen Lösegelderpressungen in den besetzten Niederlanden», «Flüchtlinge als Thema der öffentlichen politischen Kommunikation in der Schweiz», «Rechtliche Aspekte der schweizerischen Flüchtlingspolitik im Zweiten Weltkrieg». La Commission Volcker, elle, présente son rapport final.

Décembre 2000: «Roma, Sinti und Jenische. Schweizerische Zigeunerpolitik zur Zeit des Nationalsozialismus».

20 mars 2001: Linus von Castelmur quitte sa fonction de secrétaire général. Il sera remplacé par Myrtha Welti.

21 mars 2001: la Commission confie la publication de son rapport final au Service des imprimés de la Confédération et non plus aux Editions NZZ.

3 juillet 2001: le Conseil fédéral fait savoir que les propriétaires privés de documents consultés par la Commission Bergier pourront les récupérer s'ils le désirent.

4 juillet 2001: lors d'une séance d'information, la Commission critique la décision du Conseil fédéral concernant l'archivage des sources: elle met sérieusement la crédibilité des historiens en question.

30 août 2001: la première tranche du rapport final est présentée à la presse: huit études.

Septembre 2001: publication de neuf autres études et contributions.

Décembre 2001: la synthèse des dix-sept études sera soumise au Conseil fédéral. Publication du rapport final (dix-sept études et huit contributions à la recherche) prévue en mars ou

avril 2002.