CARNET NOIR

Décès du conseiller national Otto Ineichen

Le PLR réagit avec «douleur et grande tristesse» à la mort de son conseiller national lucernois

Le conseiller national Otto Ineichen est mort, deux jours avant 71 ans. Le décès du libéral-radical lucernois a été annoncé mercredi à la tribune par le président du Conseil national Hansjörg Walter. La Chambre du peuple a observé une minute de silence. Marié, père de quatre enfants adultes, Otto Ineichen était connu pour ses activités d’entrepreneur. Il a notamment fondé la chaîne de magasin de hard discount «Otto le soldeur», devenue par la suite «Otto’s».

Sur mandat de l’entreprise du défunt, une agence de relations publiques a détaillé les causes du trépas. Le conseiller national Otto Ineichen est décédé d’un arrêt cardiaque mercredi peu après 08h00 dans une rue de Sursee, sa commune d’origine au bord du lac de Sempach. Les employés d’un bureau voisin lui ont prodigué les premiers soins, a indiqué le Ministère public du canton de Lucerne. Le conseiller national libéral-radical est décédé sur place malgré les tentatives de réanimation, a précisé Simon Kopp, du Ministère public cantonal. Ce dernier a ouvert une enquête, comme en pareils cas.

Selon le conseiller national lucernois Albert Vitali (PLR), Otto Ineichen a manqué la première semaine de session parlementaire pour se rendre à l’hôpital à cause de douleurs cardiaques. Il lui a dit qu’«il s’était agi de purs examens de routine». Au début de la deuxième semaine, lundi dernier, le Lucernois était de retour sous la Coupole. Deux jours avant son 71e anniversaire, Il devait accueillir mercredi après-midi le groupe parlementaire libéral-radical, en excursion dans son canton. En dépit de ce décès, le groupe libéral-radical maintient, selon sa cheffe de groupe Gabi Huber, son excursion à Lucerne, canton du conseiller national Otto Ineichen. Le programme prévoyait justement la visite d’un projet énergétique du défunt.

Entré au Conseil national en décembre 2003, le libéral-radical a multiplié les actions en faveur des apprentis. Récemment il s’était lancé dans la création de crèches à bon marché, avec certaines difficultés.

Son parti a réagi avec «douleur et grande tristesse»: «Le Lucernois s’est engagé durant de nombreuses années avec passion et par amour de la Suisse pour les citoyens de son pays, écrit le PLR dans un communiqué. Le parti se souviendra toujours avec respect et gratitude de cet homme de valeur, respecté de tous.»

Publicité