Friedrich Nyffenegger, l’ancien colonel de l’Etat-major général de l’armée suisse, est décédé ce week-end au Tessin. Ce haut gradé de l’armée s’est trouvé au début des années 90 au centre d’un scandale lié aux commémorations du 50e anniversaire de la Mobilisation.

Friedrich Nyffenegger est mort à l’hôpital, a indiqué mardi à l’ATS un collaborateur de la commune de Brissago (TI), revenant sur une information des quotidiens «Blick» et «Basler Zeitung». L’officier possédait une résidence de vacances à Brissago. Conformément aux vœux de sa famille, il sera inhumé dans cette commune.

Friedrich Nyffenegger avait été reconnu coupable de violation de secrets militaires et condamné par la justice militaire en 2000 à une peine de prison de quatre mois avec sursis. Il avait laissé traîner à son domicile un exemplaire de la version secrète du CD-Rom de l’aide-mémoire de l’Etat-major général.

Les quatre mois prononcés par la justice militaire s’ajoutaient aux six mois avec sursis auxquels l’ancien colonel avait été condamné par la Cour pénale fédérale dans le volet civil de cette affaire, en rapport avec l’exposition «Diamant». Cette manifestation avait marqué en 1989 les 50 ans de la Mobilisation.