Le modèle retenu laisse un peu de marge pour augmenter les déductions. La combinaison du splitting et des nouvelles déductions fera remonter à environ 80 000 francs le seuil à partir duquel on sera soumis à l'IFD, à l'exception de certaines catégories de contribuables célibataires et concubins. La déduction pour enfants passera de 5600 à 9300 francs en 2005, puis à 9800 francs en 2007 au moment de la compensation de la progression à froid. Le projet introduit une nouvelle déduction pour frais de garde des enfants de 7000 francs au maximum (7100 en 2007). La déduction pour personne à charge passera de 5600 francs à 9000 francs au maximum (9500). Les personnes seules auront droit à un abattement supplémentaire de 11 000 francs (11 800) et les familles monoparentales de 5500 francs au maximum (5600).

Autre nouveauté: les primes d'assurance maladie pourront être retranchées en totalité, mais sur la base d'une moyenne cantonale et cela en remplacement du système actuel de défalcation des primes d'assurance. Par ailleurs, un abattement individuel de 1400 francs sera accordé à chaque contribuable. En revanche, la déduction de 7000 francs pour les couples à deux revenus disparaîtra.