Cela ne faisait aucun doute: pour succéder à Urs Schwaller à la présidence du conseil d’administration de La Poste, Simonetta Sommaruga allait faire appel à une personnalité sensible aux enjeux du service public, une personnalité de son camp politique. Et c’est bien le cas: elle a porté son choix sur Christian Levrat et le Conseil fédéral a validé ce choix mercredi. On avait pensé à une femme de gauche, ce sera un homme de gauche.