La Confédération s’investit beaucoup plus dans la recherche. Ses dépenses dans ce domaine ont doublé en douze ans passant à 2,1 milliards de francs en 2012. Par rapport au dernier relevé de l’Office fédéral de la statistique (OFS) en 2010, cela représente une hausse de 17%.

L’essentiel des fonds libérés (1,9 milliard, +18% par rapport à 2010) prend la forme de contributions soit en Suisse soit dans le cadre de programmes internationaux. Le Fonds national de la recherche scientifique se taille la part du lion ave 878 millions, a indiqué mardi l’OFS.

Le reste de la facture (242 millions, +7%) comprend les dépenses exécutées par la Confédération elle-même et celles liées à des mandats confiés à des organismes externes. Les premières ont progressé de 12% en deux ans, à 139 millions, les secondes de 1%, à 103 millions.

Les effectifs du personnel de la Confédération actif dans la recherche ont quant à eux augmenté entre 2010 et 2012 de 5%, passant de 1483 à 1560 personnes. Cette hausse compense la baisse de 6% observée les deux années précédentes.