Six wagons-citernes se rendant de Bâle à Lausanne-triage ont déraillé samedi à 02h54 entre Eclépens et Cossonay (VD). Le convoi transportait des substances dangereuses. L’accident a entraîné de grosses perturbations sur le réseau ferroviaire. Il n’y a pas eu de blessés.

Cinq wagons se sont renversés sur le flanc et un sixième est resté debout, a indiqué Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Le convoi composé de plusieurs autres wagons transportait des substances chimiques. Il est sorti des rails à proximité du centre de tri de la Poste à Daillens.

L’un des six wagons a vu s’écouler la quasi totalité de son contenu. Près de 25 tonnes d’acide sulfurique à 98% se sont ainsi déversées. «A aucun moment, il n’y a eu de risque pour la population», a tenu à rassurer Sylvain Rodriguez, de la Direction générale vaudoise de l’environnement lors d’un point-presse à Daillens. «Concernant le déversement dans les eaux, les informations se veulent jusque-là plutôt rassurantes.»

Trois autres des six wagons contenaient des substances chimiques mais aucune fuite importante n’est pour l’heure constatée. L’un transportait 57 tonnes de soude caustique, un autre 52 tonnes d’acide chlorhydrique et le troisième 23 tonnes de méthylènedianiline. Des pompiers spécialisés et plusieurs autres services d’intervention sont sur place.

La zone industrielle a été évacuée, en revanche aucune alerte n’a été lancée pour les villages alentours, assez éloignés. L’accident a fait de gros dégâts à l’infrastructure et la ligne restera fermée durant plusieurs jours, selon les CFF. Le trafic ferroviaire était très perturbé samedi matin en Suisse romande.

Les TGV au départ de Lausanne ont été détournés par Genève. Les voyageurs se rendant à Neuchâtel ou au-delà sont priés de passer par Berne. Quant à la clientèle régionale, des bus de remplacement sont mis en place depuis Penthalaz en direction de Vallorbe et d’Yverdon. Note aux rédactions: Compléments et synthèse suivront