Élections fédérales

Dernière chance pour la droite lémanique

Le second tour dans les cantons de Vaud et de Genève est un rendez-vous majeur pour le PLR et ses alliés bourgeois. Si elle ne parvient pas à résister aux duos rose-vert, la droite lémanique sera complètement absente du Conseil des Etats

La droite lémanique est-elle devenue une machine à perdre? C’est la question que beaucoup se posent depuis le premier tour des élections au Conseil des Etats. Caracolant en tête, les duos rose-vert vaudois et genevois semblent en passe d’écraser leurs adversaires. La droite ne baisse pourtant pas les bras.

Candidat aux Etats en 2015, le PLR Olivier Français était troisième au soir du premier tour, derrière le duo de gauche Géraldine Savary et Luc Recordon. C’est lors du second tour qu’il a créé la surprise en profitant du report des voix UDC, sortant le sénateur écologiste et s’installant à la Chambre haute. Quatre ans plus tard, l’histoire se répète – il a terminé troisième derrière Adèle Thorens et Ada Marra le 20 octobre dernier – et la droite veut croire que son candidat a encore toutes ses chances.