Editorial

Désarroi et tasse de thé

«Abwarten und Tee trinken», comme on dit à Berlin. Attendre et boire du thé.

A l’image du PLR, sans idées et déboussolé après le vote du 9 février, la classe politique suisse affiche son désarroi devant l’impasse des relations avec l’UE.

La multiplication des initiatives et propositions pour la mise en œuvre de l’article 121a contre «l’immigration de masse» ne fait que renforcer le sentiment d’une Suisse désemparée. Un diplomate britannique de passage à Berne aurait d’ailleurs relevé que «le gouvernement ne contrôle pas la situation».

De fait, le Conseil fédéral n’inspire guère confiance dans ce dossier. «Nous allons, nous dit-il, vers une application stricte et conséquente du texte constitutionnel, avec plafonds, quotas et préférence nationale.» Mais sa stratégie de mener de front des négociations pour un accord-cadre avec l’UE et une approche pour assouplir l’accord sur la libre circulation révèle qu’il n’y croit pas lui-même. En cherchant à marier l’eau et le feu, tout et son contraire, il affaiblit son discours.

On ne peut le lui reprocher: le Conseil fédéral est tenu constitutionnellement par le vote du 9 février. Ce n’est donc pas du gouvernement qu’il faut attendre une stratégie claire, intelligible et recevable par l’opinion.

Cela devrait être l’affaire du parlement. Il a la légitimité de l’élection au suffrage universel. Il a en mains les instruments législatifs pour appliquer la volonté populaire: respecter les craintes émises dans l’urne tout en préservant l’intérêt supérieur du pays à la voie bilatérale avec l’UE.

Mais le veut-il? Quel parti républicain, en année électorale, se risquera à sortir de l’ambiguïté pour proposer une stratégie et organiser un front de la raison, seul susceptible de nous faire sortir de l’impasse? Tous sont tétanisés par l’UDC.

Avec son approche systématique et sa proposition de ratifier rapidement le protocole avec la Croatie, le ministre genevois Pierre Maudet, qui mérite meilleure audience à Berne, a du moins le mérite d’offrir une méthode et une feuille de route.

Sans être pessimiste, préparons-nous pourtant à boire du thé. Nous en avons l’habitude.