Lacune, vide juridique ou trou béant: à chacun son expression pour définir l’évidence jaillissante de l’affaire Maudet qui a secoué la République et canton de Genève. Plus pudiques, les autorités évoquent le besoin de «tirer la leçon de la récente situation qui a mis à mal un fonctionnement serein des institutions» durant près de trois ans. Cette leçon consiste à créer la possibilité de destituer un membre du Conseil d’Etat qui ne bénéficierait plus d’une «confiance suffisante» pour exercer son mandat ou serait en «incapacité durable» de le poursuivre.