«Silence!» Journée animée ce mardi au procès genevois de Dominique Giroud et ses acolytes, jugés pour deux tentatives de soustraction de données. La présidente Sabina Mascotto doit intervenir à plusieurs reprises pour rétablir un semblant de calme durant cette audience. Il faut dire que les explications des uns ont le don d’exaspérer les autres et que les avocats ont une fâcheuse tendance à souffler les réponses à leur client et même aux autres prévenus. Sans oublier les questions totalement fermées que le tribunal tente de contrer par un: «Vous vous enfoncez, Maître.»

Lire aussi: L'affaire Giroud, sa fine équipe, et les méandres d'un piratage raté