Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’Hôtel Meydan, une propriété exclusive située à Dubaï. L’édifice est signé du spécialiste de l’immobilier de prestige écroué à Genève.
© E.A

Immobilier

Détention préventive confirmée pour le promoteur arrêté à Genève

Le professionnel de la vente de chalets d’exception et autres logements de prestige est contraint de rester sous les verrous jusqu'en juin prochain

La Chambre pénale de recours a confirmé la détention provisoire du promoteur d’origine française arrêté fin mars à Genève. Ce dernier est soupçonné de s’être endetté à hauteur de plusieurs dizaines de millions de francs auprès de particuliers, de cantons et de grandes banques suisses et étrangères. Exemples: près de 15 millions de francs empruntés auprès de J. Safra Sarasin, un peu moins de 17 millions chez CIC, 7 millions du côté de BGL BNP Paribas (Luxembourg), ou encore plus de 17 millions pour BNP Paribas Suisse.

L’individu fait l’objet de multiples plaintes, notamment au bout du Léman. Son incarcération à Champ-Dollon a été maintenue jusqu’à juin prochain, pour «palier au risque de fuite» (1), résume un porte-parole du pouvoir judiciaire. Une décision qui découle de bras de fer entre le suspect et le parquet genevois opposé à sa sortie de prison, initialement prononcée – moyennant quelques garanties – par la Tribunal de mesures de contraintes.

Escroqueries et faillite

Le Ministère public genevois a ouvert, en février dernier, une procédure pénale à l’encontre de ce professionnel de l’immobilier, qui s’est fait une réputation en commercialisant des chalets haut de gamme à Megève. Aujourd’hui déchu, il affirme avoir construit ces vingt dernières années pour plus de 3 milliards de francs de biens immobiliers de prestige à travers le monde. Un portefeuille de réalisations qui s’étend de la Savoie à Miami, en passant par le Valais, Luxembourg, le Moyen-Orient, Malte et la République dominicaine.

L’affaire est entre les mains de la procureure genevoise Josepha Wohnrau. Diverses infractions (escroqueries et faillite) pèsent sur le promoteur âgé de plus de 50 ans, lequel est notamment lié à Thierry Dubuisson, un homme d’affaires belge à l’origine de plusieurs scandales en Valais, dont la construction avortée d’un hôtel 4 étoiles, d’un lotissement de résidences secondaires et de bains thermaux à Grimentz.

Lire aussi: Ces mirages touristiques qui ne se réalisent pas, article mentionnant Thierry Dubuisson en 2013

(1) Modification, mardi 25 avril: suite à une erreur de notre part, cette citation a été corrigée. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a