A quelques jours d’un vote décisif du municipal de la Ville de Genève pour l’extension du Musée d’art et d’histoire (MAH), les opposants au projet Jean Nouvel proposent deux alternatives.

Les conseillers municipaux doivent se prononcer mardi ou mercredi sur un crédit d’étude complémentaire de 2,7 millions de francs pour poursuivre l’examen du projet d’agrandissement et de rénovation du MAH. Le résultat de ce vote déterminera l’avenir du projet de l’architecte français Jean Nouvel devisé à 127 millions de francs, rappelle l’ATS. L’association Action patrimoine vivant (APV) s’oppose fermement à ce «projet prédateur».

La première option prévoit d’étendre le MAH dans le bâtiment des casemates voisin. La seconde, qui a les faveurs d’APV, mise sur l’utilisation du volume souterrain de la promenade de l’Observatoire. Cette solution a l’avantage d’être peu coûteuse et rapide à réaliser, selon APV qui soutient en parallèle une excavation de la cour du MAH et la création d’une verrière.

L’affrontement entre opposants et partisans du projet Nouvel pourrait se terminer dans les urnes, la menace de référendum étant déjà brandie (lire aussi notre article en lien).