Deux avions de Swiss ont interrompu leur vol pour retourner à Zurich, d’où ils avaient décollé. Un Airbus à destination de New York a connu lundi 18 juillet un problème de réacteur, alors qu’un avion reliant Manchester a eu mardi un souci de ventilation.

L’Airbus A330, qui transportait 233 passagers, a rebroussé chemin avant d’entamer la traversée l’Atlantique. Il avait décollé de Zurich à 17h45. Alors qu’il se trouvait à l’Ouest de l’Irlande, l’équipage a remarqué que la consommation de kérosène d’un des réacteurs était élevée, a indiqué Karin Müller, porte-parole de Swiss. Elle confirmait mardi une information du Blick online.

L’équipage a alors décidé pour des raisons de sécurité de faire demi-tour vers son lieu de décollage. L’avion a atterri à 22h15 à Zurich. Les passagers ont été logés dans des hôtels et ont pu prendre place sur des vols suivants. Les moteurs ont été contrôlés: aucune fuite de kérosène n’a été détectée.

Problème dans le système de ventilation

Un deuxième appareil de Swiss, du constructeur Bombardier, a dû faire demi-tour mardi matin. Ce CS100, qui transportait 65 passagers, a décollé à 07h30 en direction de Manchester. Après 35 minutes, il a fait demi-tour en raison d’un problème technique dans le système de ventilation. Il a atterri à 08h45 sur le tarmac de Kloten.

Selon la porte-parole de Swiss, il ne s’agit pas d’un événement présentant des problèmes de sécurité. L’avion aurait pu continuer sa route vers Manchester, a-t-elle indiqué. Le demi-tour se justifie toutefois, car l’avion pourra être plus rapidement réparé et remis en service.