Deux écoles valaisannes sont dans le viseur du Préposé cantonal à la protection des données et à la transparence. Elles auraient publié des photos, vidéos et informations concernant des élèves sur internet sans l’autorisation des parents. Une condition pourtant obligatoire pour des élèves mineurs. Les établissements auraient ainsi commis des infractions à la loi valaisanne sur l’information, la protection des données et l’archivage (LIPDA), indique mardi 17 mai la RTS.

«On assiste à de graves dérives, certains vivent toujours au XXe siècle», regrette Sébastien Fanti, choqué par ces comportements. Alerté par des parents d’élèves, le Préposé valaisan va vérifier l’organisation informatique de ces écoles. Cette opération, qui peut prendre de six mois à deux ans, aboutira à la publication d’un rapport.

Que risquent les écoles épinglées? Pour Sébastien Fanti, les parents pourraient entamer des procédures civiles et pénales. Des procédures disciplinaires sont également envisagées, précise la RTS. Certains contenus incriminés ont déjà été retirés des sites internet.