Âgée de 32 ans, Pascale Bruderer va apporter un vent frais à la présidence de la Chambre du peuple. La nouvelle première citoyenne du pays est la benjamine des dix femmes qui ont jusqu’ici été élues à cette fonction, à défaut d’être la personne la plus jeune de l’histoire à monter au perchoir.

Elle a été élue par 174 voix sur 182 bulletins valables pour succéder à Chiara Simoneschi. La Tessinoise a tenu à souligner que rien ne pouvait lui faire plus plaisir qu’une femme succède à une autre femme.

La socialiste, qui outre son mandat politique dirige la ligue contre le cancer de son canton, est la treizième Argovienne à présider le National, trois ans après la radicale Christine Egerszegi.

Lors de son discours, traduit en langue des signes, elle a lancé un plaidoyer pour la concordance ainsi que pour l’ouverture et la lisibilité des débats. «Je ne plaisante pas avec mon travail», a-t-elle lancé. Tout en précisant qu’elle était aussi sensible au côté ludique de sa fonction.

Pascale Bruderer sera assistée dans sa nouvelle fonction par Jean-René Germanier (PLR/VS) et Hansjörg Walter (UDC/TG). L’encaveur valaisan a été élu premier vice-président par 170 voix sur 177 bulletins valables et le paysan thurgovien second vice-président par 149 voix sur 165 bulletins valables.

Une femme aussi aux Etats

Au Conseil des Etats, Erika Forster remplace le socialiste fribourgeois Alain Berset. Ses collègues l’ont élue à la présidence de la Chambre des cantons par 43 voix sur 43 bulletins valables. Mme Forster, 65 ans, est la troisième femme à présider le Conseil des Etats, après la radicale genevoise Françoise Saudan en 2001 et la démocrate-chrétienne lucernoise Josi Meier en 1992.

St-Gall n’avait plus été représenté à ce poste depuis plus de 40 ans, le dernier président issu de ce canton ayant été le radical Willi Rohner en 1967. Mme Forster est la 10e personne représentant St-Gall à la Chambre des cantons à occuper ce poste.

Dans la foulée, le Conseil des Etats a repourvu le reste de son bureau. Hansheiri Inderkum (PDC/UR) a été élu vice-président par 43 voix sur 43 bulletins valables. La 2e vice-présidence échoit à Hans Altherr (PLR/AR) – 43 voix/43 bulletins valables.

Filippo Lombardi (PDC/TI) – 38/38 – a été élu scrutateur et Maximilian Reimann (UDC/AG) – 29/30 – scrutateur suppléant. La socialiste bernoise Simonetta Sommaruga – 37/39 – rejoint le bureau afin que son parti continue d’être représenté dans cette instance.