Deux ex-islamistes radicalisés âgés de 26 et 35 ans, résidant dans le canton de Genève, ont été condamnés par le Tribunal pénal fédéral pour infraction à la Loi fédérale interdisant les groupes «Al Qaïda» et «Etat islamique». Les deux prévenus s’étaient approchés de la mouvance islamiste qui gravitait autour de la mosquée du Petit-Saconnex, à Genève.

Le premier est condamné à une peine privative de liberté de 30 mois, partiellement suspendue à hauteur de 18 mois avec un délai d’épreuve de quatre ans. Dans son cas, «le tribunal a ordonné une assistance de probation «et il est «par ailleurs soumis à des règles de conduite», précise le communiqué. Le second a été condamné à une peine privative de liberté avec sursis de 22 mois. Pour lui, «le délai d’épreuve est de trois ans.»

Lire ce récit d’audience: Procès pour soutien à l’Etat islamique: «J’étais prêt à commettre des attentats et à mourir»

Ils avaient l’intention de rejoindre l’Etat islamique et se sont rendus en Turquie en octobre et décembre 2015. «Le premier, double national suisse-tunisien, avait attendu son acolyte à Istanbul dans une «safe house» où étaient hébergés des candidats au départ», détaille le Tribunal pénal fédéral.

Ils se sont ensuite dirigés vers le sud de la Turquie pour rejoindre la zone de conflit syro-irakienne. «Ils en avaient toutefois été empêchés, ayant été arrêtés par les autorités turques et expulsés vers la Suisse.»

Lire aussi: L’heure de juger les fortes tentations djihadistes de deux Genevois

Leurs défenseurs avaient plaidé le sursis complet. Les deux hommes peuvent encore faire appel.