La Confédération et les cantons doivent-ils s’engager davantage dans la politique immobilière afin que 10% au moins des nouveaux logements construits en Suisse soient aux mains de structures telles que des coopératives d’habitation? C’est à cette question que l’électorat devra répondre le 9 février, à l’appui d’une initiative populaire de l’Association suisse des locataires (Asloca) intitulée «Davantage de logements abordables». L’initiative a été lancée en 2015, dans un contexte de fortes tensions sur le marché de l’immobilier. A l’époque, le taux de vacance oscillait autour de 1% depuis plus de dix ans. Mais la situation a changé. Selon les derniers recensements de l’Office fédéral du logement (OFL), le taux de disponibilité des logements est remonté à 1,66% en 2019, ce qui équivaut à 75 323 unités.

Lire aussi: Loyers, la bataille des chiffres