Les trains foulent le Milieu du monde entre Rhône et Rhin sous les deux plus vieux tunnels des CFF. Construits en 1855, en même temps que la doyenne des lignes helvétique qui relie Morges et Yverdon via le Mormont, le «Gothard des Vaudois», ils méritaient plus qu’un lifting. Voitures de nouvelle génération (à deux étages notamment), containers en tout genre et normes européennes exigent désormais d’autres gabarits. Voilà pourquoi les CFF ont décidé de créer deux nouveaux tunnels et d’assainir les existants.

Les travaux entamés en avril 2008 ont fêté aujourd’hui la fin du percement des ouvrages. A quelques pas d’Eclépens-gare et de la zone industrielle qui a colonisé les lieux au fil des ans, autorités et ouvriers se sont rassemblés pour voir tomber les derniers diaphragmes de pierre, marqués encore par le souvenir d’un canal fluvial esquissé au XVIIe siècle entre la Méditerranée et la Mer du Nord.

Au printemps 2010, passagers et marchandises, dont les convois jaunes de la Poste qui a installé ses centres de tri à proximité, fileront ensuite à travers Entreroches par les quatres tubes à une seule voie. Pour 48 millions de francs, la ligne du Pied du Jura se sera alors offerte une cure de jouvence. En revanche, temps de parcours et cadence resteront les mêmes.