L'enquête sur la menace terroriste à Genève avance. Alors qu'une conférence de presse convoquée par le procureur général Olivier Jornot est annoncée pour 17 heures à Genève, le Ministère public de la Confédération (MPC) vient de livrer de nouvelles informations.

Il a ouvert une deuxième enquête pénale dans ce contexte, selon le communiqué du MPC. Deux personnes ont été arrêtées hier «pour soupçons de fabriquer, dissimuler et transporter des explosifs ou des gaz toxiques (Art. 226 CP) ainsi que pour soupçons de violation de l’article 2 de la Loi fédérale interdisant les groupes «Al-Qaïda» et «Etat islamique» et les organisations apparentées», selon le communiqué. 

Des traces d'explosifs dans leur véhicule

On avait appris hier que la voiture des deux individus, contrôlée à Cologny, comportait des traces d'explosifs, ainsi que l'avait révélé Le Dauphiné Libéré

Le MPC, avec le soutien de fedpol, souligne encore travailler étroitement avec la direction et les forces de la Police cantonale de Genève.

Comme pour balayer les critiques concernant certains couacs de communication dans cette affaire sensible, le MPC tient à préciser que le Procureur général de la Confédération, Michael Lauber, «en sa qualité d'autorité fédérale de la poursuite pénale en matière de terrorisme», est en contact direct et régulier avec le conseiller d'Etat genevois chargé du Département de la sécurité et del'économie, avec pour but d'éviter un attentat terroriste.