C'est son talent pour faire de Zurich une «métropole ouverte sur le monde et tolérante» qui lui vaut cet honneur. Elmar Ledergerber décroche cette année la médaille d'argent au palmarès des meilleurs maires du monde, selon les critères de City Mayors. Basée à Londres, cette organisation à but non lucratif a publié hier le nom des heureux élus parmi dix maires sélectionnés en première instance via des votes de 200000 internautes. La palme d'or revient à une femme: Helen Zille, maire du Cap en Afrique du Sud, ville aux contours fort différents de Zurich, remporte l'Oscar de la branche.

Un jury de neuf personnes - économistes, journalistes ou académiciens -, rédacteurs de City Mayors, a élaboré le classement. Sans critère de sélection prédéfini. Il a retenu pour le socialiste zurichois le succès d'un «bâtisseur de ponts entre différentes communautés» qui fait de Zurich un «modèle». Annoncé absent hier, Elmar Ledergerber s'est dit par communiqué très honoré de cette distinction qui revient à «tous les Zurichoises et Zurichois». Au classement, il est suivi de Leopoldo Eduardo López, maire de Chacao, subdivision de Caracas, au Venezuela. Ce prix, sans récompense financière, existe depuis 2004 pour «sensibiliser l'opinion publique» et est publié sur http://www.worldmayor.com. Aucune date n'est encore fixée pour la remise des décorations.