Devenir conseiller fédéral n'a aucune commune mesure avec une élection à la présidence de la République française, par exemple. Nos sept Sages paient leurs impôts, leur loyer, la redevance radio-TV comme tous les citoyens. Ils continuent d'habiter dans leur canton. Mais bien sûr, la fonction de ministre, énergivore, réserve aussi des avantages. Quant au conseiller fédéral démissionnaire, il rentre dans le rang, tout en gardant quelques prérogatives.

Lire aussi: Ignazio Cassis, le triomphe de l'anti-Maudet

■ Le salaire

Le revenu annuel brut d’un conseiller fédéral est de 445 163 francs par an. S’y ajoute une indemnité forfaitaire de 30 000 francs par an pour couvrir les frais. Le président de la Confédération en exercice bénéficie d’une enveloppe supplémentaire de 12 000 francs.

■ Le logement

Un conseiller fédéral conserve son lieu de résidence précédant son élection. Il est de coutume qu’il prenne aussi un appartement de fonction dans la Berne fédérale, à ses frais. Au besoin, il bénéficie d’une aide pour trouver un logement dans la capitale. Certains ministres boudent toutefois la ville, à l’image d’Ueli Maurer, qui a préféré se réfugier dans l’Oberland bernois.

Pour les réceptions officielles, un ministre dispose du Lohn à Kehrsatz et de la maison de Watteville à Berne. Il peut aussi se reposer dans ces résidences fédérales «pour des séjours de brève durée, avec l’accord préalable du président de la Confédération».

■ Les télécommunications

Les frais de téléphones fixe et de portable ainsi d’un conseiller fédéral sont pris en charge. Télé, radio et Internet sont mis à sa disposition.

■ Les transports

Ignazio Cassis bénéficie d’une voiture de représentation avec chauffeur, ainsi que d’une voiture de service, immatriculée dans son canton de résidence. Il peut choisir cette dernière, mais elle ne doit pas coûter davantage que 100 000 francs. Son conjoint ou sa conjointe peut aussi l’utiliser. Il dispose par ailleurs des avions et des hélicoptères de la Confédération pour les déplacements effectuées dans le cadre de ses fonctions, ainsi que d’un abonnement CFF 1e classe et d’un abonnement des Remontées mécaniques suisses.

■ La culture

Une loge du Théâtre municipal de Berne est réservée pour les membres du Conseil fédéral, le chancelier de la Confédération et les vice-chanceliers, ainsi que pour les anciens membres du gouvernement. Chacun d’eux a droit à deux places.

■ La gastronomie

La Confédération a des caves à vins dans le domaine du Lohn et de la maison de Watteville, avec «un assortiment de vins suisses et étrangers». Les flacons sont servis principalement lors de réception officielles, mais ils peuvent aussi être sortis dans d’autres circonstances, pour autant qu’elles soient aussi officielles...

■ Le devoir de réserve

Un nouveau conseiller fédéral abandonne toutes ses précédentes fonctions. S’il est membre de l’Assemblée fédérale, il s’abstient de participer aux délibérations des Chambres dès son élection.

■ L'immunité

Ignazio Cassis bénéficie d’une immunité absolue pour les propos tenus devant les organes helvétiques de délibérations, d’une immunité relative pour le reste. Il reçoit un passeport diplomatique, ainsi que toute sa famille – les enfants jusqu’à 18 ans.

Lire également: Jacqueline de Quattro: «Aux hommes, on demande leur vision. A une femme, la garde des enfants»


Conseiller fédéral retraité: les avantages

Dès le 1er novembre, Didier Burkhalter rentrera dans le rang, après avoir remis les clés de son département à son successeur selon un protocole très strict. Il bénéficiera encore de quelques avantages et devoirs.

■ Les salaires

Il touchera une rente de conseiller fédéral «retraité», à hauteur de 50% de son dernier salaire (222 581 francs). S’il exerce un nouveau métier et que le total de son nouveau revenu et de sa rente dépasse 445 163 francs, sa pension d'ancien ministre sera réduite est réduite à hauteur de la différence. Il ne reçoit ni véhicule de fonction, ni secrétariat, ni bureau. 

■ La sécurité

La sécurité de Didier Burkhalter sera assurée pendant un an encore. Par la suite, il peut s'adresser au Service fédéral de sécurité s'il fait l'objet de menaces.

■ L'informatique

La maintenance et l’assistance technique sont garanties pendant un an par l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication pour toute son infrastructure informatique.

■ L'immunité

Didier Burkhalter héritera d'un passeport diplomatique, tout comme son épouse.

■ La réserve

Il est censé observer un devoir de réserve quant à ses fonctions futures. Il est également tenu au secret sur les affaires confidentielles traitées par le Conseil fédéral durant son mandat.