Agé de 49 ans, marié et père de trois enfants, il a pris sa décision au terme d’un longue réflexion parsemée de nombreux doutes. Il estime que sa candidature permettra de débattre de ce qu’on attend du Conseil fédéral et de son fonctionnement.

Peu porté sur la médiatisation à outrance et la starification des membres du gouvernement, il présente un profil quelque peu suranné. Mais il est très apprécié de ses collègues, qui reconnaissent le sérieux de son travail.

Conseiller aux Etats depuis 2007, le radical neuchâtelois a précédemment occupé, pendant treize ans, la fonction de conseiller communal (membre de l’Exécutif) en ville de Neuchâtel avant de siéger, de 2003 à 2007, au Conseil national. Il s’est notamment fait remarquer par ses thèses sur la politique de sécurité et le fonctionnement du gouvernement.