Le président du conseil d'administration de La Poste désigné par le Conseil fédéral est au service de sa nouvelle entreprise depuis le 1er octobre. Dans un premier temps, comme membre du conseil d'administration. Il n'en reprendra la présidence que plus tard, mais avant avril 2009.

Il a son mot à dire sur la désignation du successeur du directeur général de La Poste, Ulrich Gygi, propulsé par le Conseil fédéral à la présidence du conseil d'administration des CFF. Qui remplacera le Bernois? Claude Béglé le disait en juin, au moment de sa nomination, il voit plutôt un «profil business» (LT du 26.06.08). Il aurait volontiers repris lui-même la direction opérationnelle de La Poste, mais le Conseil fédéral et Moritz Leuenberger ont alors préféré lui en confier la présidence.

Cumul des postes?

Selon la SonntagsZeitung, Claude Béglé aurait alors proposé à Moritz Leuenberger d'occuper les deux fonctions de président et de directeur général, ce qui est contraire aux principes fixés pour les entreprises de la Confédération. La question de la succession d'Ulrich Gygi s'annonce ainsi difficile, car il faudra trouver un directeur opérationnel qui s'entendra avec son président. A l'interne, le nom de Michel Kunz, directeur de PostMail/PostLogistics, est souvent avancé. Mais Claude Béglé semble privilégier d'autres candidatures, à l'interne comme à l'externe.