Christian Moeckli est le nouveau directeur général de l'Hôpital Riviera-Chablais (HRC). Il prendra ses fonctions d'ici l'été prochain. En mai dernier, en pleine tempête financière, Pascal Rubin avait jeté l'éponge. Pierre-François Leyvraz, directeur retraité du CHUV, assurait l'intérim depuis lors.

Christian Moeckli, 55 ans, a été désigné à l'unanimité au terme d'un processus de sélection rigoureux et approfondi, annonce mercredi le Conseil d'établissement. Quelque 80 candidatures ont été examinées.

Notre récente interview de la présidente de l'hôpital, Brigitte Rorive.

A la Fondation de Nant

Le futur directeur du HRC dirige actuellement la Fondation de Nant, une institution de soins psychiatriques de l'Est vaudois. Il est au bénéfice d'un «riche parcours de cadre dirigeant dans des institutions parapubliques» et possède «une connaissance intime du milieu médical-soignant», précise un communiqué.


Les tensions à la Fondation de Nant


Un redressement à mener

Christian Moeckli, qui vit depuis plus de 15 ans dans la région, sera chargé de poursuivre le redressement financier de l'hôpital intercantonal. En août, des audits avaient identifié des lacunes dans la gestion des finances et des affaires courantes de l'HRC.

Un plan de sauvetage à 125 millions de francs sur quinze ans doit être prochainement soumis pour approbation aux Grands Conseils vaudois et valaisans. Le retour à des comptes équilibrés est prévu pour 2026.