Les offices fédéraux de la santé publique (OFSP) et de l’énergie (OFEN) ont présenté mardi à Berne les résultats d’une étude sur les champs électromagnétiques des lampes à économie d’énergie. Les valeurs relevées, pour une distance de 30 cm, se situent pour toutes les ampoules testées largement en deçà des valeurs limites recommandées sur le plan international.

L’étude a été réalisée par la fondation «It’Is Foundation» (Foundation for Research on Information Technologies in Society) de Zurich. Les courants électriques générés au niveau du corps humain ont été mesurés grâce à une nouvelle méthode permettant une comparaison directe avec les valeurs limites recommandées par la Commission internationale pour la protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP).

Conséquences à long terme pas étudiées

Les résultats «permettent de supposer que les champs électromagnétiques des lampes à économie d’énergie, si une distance minimale de 30 cm est maintenue, n’ont aucun impact négatif sur la santé», écrivent les offices fédéraux. Toutes les ampoules ont atteint moins de 10% de la valeur limite de l’ICNIRP. Si la distance s’amenuise, par contre, les chiffres mesurés augmentent fortement voire dépassent parfois les valeurs limites.

A des fins de prévention, mais aussi «parce que les conséquences à long terme n’ont pas encore été suffisamment étudiées», les offices conseillent de respecter une distance minimale de 30 centimètres, en particulier lorsque l’ampoule reste longuement allumée, par exemple sur une lampe de bureau ou de chevet.

L’étude s’est également penchée sur les champs électromagnétiques des lampes LED et des lampes à incandescence conventionnelles. Par rapport aux ampoules économiques, elles génèrent dans l’ensemble uniquement des champs électromagnétiques très faibles.

Depuis quelque temps, les ampoules économiques suscitent la controverse en raison de leur rayonnement et du fait qu’elles contiennent notamment du mercure. La disparition totale des ampoules à incandescence classiques est prévue pour la fin août 2012.