La Haute école pédagogique commune aux cantons du Jura, de Neuchâtel et de Berne (HEP-BEJUNE) n’a plus de recteur. Un an après son entrée en fonction, Richard-Emmanuel Eastes quitte l’institution d’un commun accord avec le comité stratégique.

L’institution de l’Arc jurassien doit davantage être stabilisée dans son fonctionnement, explique ce jeudi le comité stratégique composé des chefs de Départements de l’éducation des cantons de Berne, de Neuchâtel et du Jura dans un comminuqé sybillin. L’action qu’il faut mener à la HEP-BEJUNE ne permet pas au recteur de réaliser le projet qu’il voulait y développer.

En poste depuis le 1er août 2014, Richard-Emmanuel Eastes poursuivra son mandat jusqu’au 31 juillet 2015. Les semaines à venir seront consacrées à mettre en place un intérim et à définir le profil du poste à mettre au concours.