Kadidiatou Kamate est divorcée. Rien de plus banal, alors que près de la moitié des couples se séparent. Mais dans son cas, la fin de son histoire d’amour a aussi eu un impact inattendu sur sa nationalité. Car en quittant son mari, Kadidiatou, originaire de Côte d’Ivoire, a perdu son passeport suisse. Aujourd’hui, à presque 50 ans, elle risque aussi l’expulsion d’Yvoire, en France voisine, dans un cercle vicieux bureaucratique qui la laisse tremblante, l’angoisse chevillée au corps.

Lire aussi: Dix ans sans aide sociale, sinon pas de passeport