L’affaire Giroud rebondit une nouvelle fois. L’encaveur valaisan Dominique Giroud vient de déposer plainte contre Christophe Darbellay. Il dénonce des propos tenus par le conseiller d’Etat devant les députés PDC en mai 2017, quelques jours après son entrée en fonction, et l’accuse de violation du secret de fonction, de diffamation et de menace.

Selon un article de nos confrères de 20 minutes, qui fait suite à une publication parue fin février sur le site Lesobservateurs.ch, le ministre chargé de l’Economie et de la Formation aurait «longuement parlé» de la situation de l’encaveur et notamment livré des «informations confidentielles, internes à son département».

Christophe Darbellay a la «conscience tranquille»

Le Ministère public devra décider s’il donne suite ou non à cette plainte, la deuxième de Dominique Giroud contre Christophe Darbellay. La première s’était soldée par une non-entrée en matière de la justice.

De son côté, le conseiller d’Etat valaisan a déclaré au quotidien romand «avoir la conscience tranquille». Il précise qu'il n'a qu'évoqué la plainte déposée par l’Interprofession de la vigne et du vin du Valais contre l’encaveur en 2015, des faits «largement médiatisés» et «connus de tous».