Peut-on trancher une question éthique au moyen du vote? Sitôt formulé, le débat sur le projet d’extension du don d’organes a viré au choc des valeurs. Si bien qu’un problème qui est a priori de nature éminemment pratique, puisqu’il s’agit de combler le déficit structurel de donneurs, a fini par se compliquer singulièrement. On ne s’en étonnera pourtant guère, tant la délicatesse intrinsèque du sujet est de nature à diviser les esprits, voire à soulever les passions. On s’en étonnera d’autant moins qu’elle touche probablement des points de fragilité sociétaux qui la dépassent allègrement.