«Les quatre chars piranha roulaient l’un derrière l’autre sur une route quand l’accident s’est produit», a expliqué Daniel Reist, chef de la communication au Département fédéral de la défense (DDPS). Pour une raison que l’enquête militaire devra déterminer, ces chars de grenadiers à roues se sont percutés.

«Quatre soldats ont été grièvement blessés et huit autres souffrent de blessures légères et moyennes», a précisé Daniel Reist. La police cantonale jurassienne articule elle le chiffre de seize blessés.

Cet accident, qui s’est produit peu avant 14h00, n’a pas eu lieu dans le cadre d’un exercice militaire mais d’un déplacement, a souligné Daniel Reist. Le DDPS n’a pas voulu donner plus d’informations sur la provenance des recrues blessées ou de la compagnie à laquelle elles appartiennent.

Ambulances et hélicoptères

Toutes les ambulances du canton du Jura ont été mobilisées pour secourir les blessés, a précisé à la police cantonale jurassienne. Des hélicoptères de la Rega se sont également posés sur les lieux de l’accident pour acheminer les hommes les plus grièvement blessés vers les hôpitaux. Le DDPS n’a pas voulu préciser vers quels établissements hospitaliers.

La police militaire et un juge d’instruction ont été dépêchés sur place afin de déterminer les circonstances et les causes de cette collision en chaîne.

En septembre 2008, six soldats avaient été légèrement blessés lors d’une collision entre deux chars d’assaut sur cette place d’armes. Les six hommes d’un bataillon de grenadiers de char s’en étaient sortis avec des contusions et des hématomes. Une année auparavant, ce sont huit soldats qui avaient déjà été blessés lors d’un accident de char de grenadiers.