La police neuchâteloise a tenu vendredi soir une conférence de presse pendant laquelle elle a pu apporter quelques précisions sur le drame qui frappe le canton. Mais bien des zones d’ombre demeurent.

Ce vendredi, quatre corps ont été découverts au pied du cirque du Creux-du-Van. Un homme de 45 ans et deux enfants en bas âge, ainsi qu’une femme, âgée également de 45 ans, n’ayant aucun lien avec les précédents, ont été retrouvés, indique la police, qu’ont relayée les journalistes de L’Express et L’Impartial.

Le corps de la femme, qui n’était pas la mère des enfants, se trouvait à quelques centaines de mètres de celui du père et des enfants. Les policiers indiquent que dans le cas de la femme, il s’agirait d’un suicide, la découverte du corps ayant été provoquée par la recherche du père et des enfants.

La police a été alertée ce matin à 9h10 par un proche – elle précise qu’il ne s’agissait pas de la mère des enfants. Il est question d’un écrit désespéré du père, par SMS, à propos d’un souci de garde des enfants. Le propos était de nature suicidaire, disent les enquêteurs.

Les enfants étaient âgés de 2 et 3 ans. Les victimes, dont la voiture a été retrouvée à proximité, étaient de nationalité française. Elles vivaient dans un village de la région de Pontarlier. Le père avait un lien, non précisé, avec le canton.

Ce vendredi, l’opération a mobilisé 40 policiers et un hélicoptère de la Rega. L’identification formelle des corps est en cours.