Genève

La droite genevoise adoube la création d'une taxe sur les billets d'avion

L'ancien président du PLR cantonal a plaidé dans nos colonnes pour le renchérissement des voyages par les airs. L'amour des taxes est-il en train de gagner la droite? Réponses nuancées... par des candidats genevois aux élections fédérales

On n'attendait pas cela de la part d'un ancien président du PLR, avocat d'affaires qui plus est. C'est pourtant bien sous la plume d'Alexandre de Senarclens que l'on peut lire, en rubrique Opinions de ce journal, qu’il est «essentiel que le principe du pollueur-payeur soit étendu à l’aviation». Le député, candidat au Conseil national, est certes en ligne avec son parti sur cette question. Dans sa prise de position du 22 juin sur les questions climatiques, la formation a en effet avalisé le principe d’une taxe sur les billets d’avion. Mardi, une commission du Conseil des Etats a adopté le projet de révision de la loi sur le CO2, qui ouvre la voie à un tel prélèvement, d’une hauteur de 30 ou 120 francs selon le vol. Il sera traité en plénum le 23 septembre.

Lire la prise de position d'Alexandre de Senarclens: Qui pollue paie