Tandis que la vie reprend peu à peu, les droits politiques restent fortement restreints. Une situation qui a amené son lot de contradictions au cours du week-end, entre les images de manifestations évacuées par la police et celles de foules agglutinées devant des bars ou des magasins. La démocratie est-elle reléguée au second plan?

Lire aussi: Les «rebelles du corona» sortent de leur confinement