Malgré la fronde de la gauche, hostile à l’acquisition d’armement auprès des firmes israéliennes après la guerre de Gaza, Ueli Maurer devrait avoir ses six nouveaux drones d’exploration, non armés, du type Hermès 900, de la société Elbit. Le Conseil fédéral a en effet accepté, dans le programme d’armement 2015 de 542 millions de francs, ce mercredi, l’acquisition du système de drones de reconnaissance de l’entreprise israélienne pour un montant de 250 millions.

Les six drones devraient remplacer les 15 appareils Ranger actuellement en service et qui ont une vingtaine d’années. Les engins de la firme israélienne ont une autonomie en vol beaucoup plus grande et bénéficient d’une technologie de reconnaissance et d’exploration plus performante. Le contrat porte non seulement sur l’acquisition de six drones, mais aussi sur les composants au sol pour le guidage, le simulateur, la logistique.

Deux autres objets figurent encore dans le programme 2015, soit des simulateurs de tir reproduisant des situations de combat pour le fusil d’assaut 90, et quelque 879 véhicules légers tout-terrain, des 4x4 Mercedes destinés au transport de personnes et de matériel.

Par ailleurs, on sait que le ministre de la Défense, pour répondre à une motion du Conseil national, prépare un deuxième programme de quelque 800 millions pour cet automne. Il s’agit d’acquérir, avec l’argent réservé primitivement pour les premières tranches des 22 avions Gripen, un système de canons de DCA 35 mm.