«On recommande la mise sur pied d’un concept de communication de crise.» C’est l’une des 29 recommandations émises par les experts externes chargés d’identifier les problèmes structurels de l’hôpital universitaire de Zurich (USZ) et d’analyser son dispositif de supervision. Ce plan de communication de crise, l’institution zurichoise en aurait eu fort besoin alors qu’elle défraie depuis des mois la chronique en Suisse alémanique. Retour sur les dysfonctionnements qui ont finalement conduit à cette expertise.

Le lanceur d’alerte

En décembre 2019, un rapport de 42 pages atterrit sur le bureau de la direction. Intitulé Whistleblowing, ce document pointe en particulier le directeur de la clinique de chirurgie cardiaque, accusé entre autres d’avoir favorisé la pose d’implants de sociétés dans lesquelles il détient des participations. Il aurait également enjolivé des résultats d’études scientifiques.