L'ingénieur EPF bernois, spécialiste des tunnels, Urs Adrian Graf a renoncé au mandat d'expertise indépendante destinée à faire la lumière sur l'effondrement du chantier du M2 survenu le 22 février à Lausanne. Jürg Matter a été désigné en remplacement. L'Etat de Vaud et la société Métro Lausanne-Ouchy ont adressé en mars à la juge de paix une requête d'expertise hors procès concernant l'accident à la place Saint-Laurent. Urs Adrian Graf a estimé que ce mandat entrait en conflit avec sa disponibilité professionnelle, a indiqué lundi la société lausannoise dans un communiqué.

Sur proposition des deux partenaires, la juge de paix a désigné au mois de juillet Jürg Matter, du bureau zurichois Basler & Hofmann. Spécialisé dans la construction des tunnels, dans l'ingénierie et la sécurité sismique et nucléaire, il est un excellent connaisseur de la gestion des risques et de la sécurité pour les projets d'envergure en Suisse et à l'étranger, selon le texte.

Le 22 février dernier, une poche d'eau avait provoqué un effondrement de 50 m3 dans le tunnel de Saint-Laurent. Il n'y avait pas eu de blessés, mais plusieurs bâtiments avaient dû être évacués.