La protection de l’enfant est un sujet épineux. L’enseignant qui omet de signaler un abus s’expose à un licenciement, tout en engageant sa responsabilité pénale et civile dans les cas les plus graves, si d’aventure les parents en viennent à porter plainte. Cependant, la législation prête à confusion: elle stipule, d’un côté, qu’il a la possibilité de dénoncer une situation problématique aux autorités et, de l’autre, qu’il en a l’obligation.