Réuni en assemblée lundi soir, le PLR genevois a décidé de ne présenter aucun candidat au second tour de l’élection du Conseil d’Etat le 28 mars prochain, en remplacement du député Cyril Aellen, qui a abandonné la partie. Aucune consigne de vote n’a été donnée. Selon toutes vraisemblances, le PDC genevois devrait donc lancer sa présidente Delphine Bachmann, comme le conclave en a décidé lundi soir. Problème: le parti n’a pas de liste déposée, mais pourrait être accueilli sur celle du PBD.

Pas de soutien à l’UDC

Les délégués du PLR n’ont pas voulu apporter leur soutien à l’UDC Yves Nidegger, toujours en course après avoir obtenu un peu plus de 13% des suffrages au premier tour et qui entend incarner «la droite dans son ensemble». Ils n’ont pas non plus souhaité cautionner une éventuelle candidature PDC. Au lendemain du premier tour, l’Entente a bel et bien volé en éclat.

Lire aussi: Election complémentaire genevoise: l’UDC Yves Nidegger se maintient, le vert’libéral Michel Matter abandonne

La question de soutenir le conseiller d’Etat démissionnaire Pierre Maudet, exclu des rangs du PLR, n’a même pas été posée aux délégués. Les représentants radicaux-libéraux genevois ont finalement opté pour la liberté de vote au second tour. Beaucoup ont insisté qu’il fallait en priorité barrer la route à la Verte Fabienne Fischer, bien trop à gauche et dogmatique à leurs yeux.

La gauche part unie

Pierre Maudet, arrivé deuxième lors du premier tour, en rassemblant 22,6% des suffrages, reste également en course. La Verte Fabienne Fischer, qui a viré en tête au premier tour en s’arrogeant 29,8% des suffrages, peut, de son côté, compter sur le soutien des socialistes et du Parti du travail, dont le candidat Morten Gisselbaek s’est retiré de la course.

Le conseiller national vert’libéral Michel Matter, qui a obtenu 9,5% des voix au premier tour, a également jeté l’éponge pour le 28 mars, a fait savoir lors de l’assemblée du PLR, le président du PLR Genève Bertrand Reich. Tout le contraire d’Olivier Pahud, qui porte la liste Evolution Suisse, et qui rêve toujours d’accéder au Conseil d’Etat genevois.