élections fédérales

Election au Conseil des Etats: pendant ce temps, à Fribourg

A Fribourg, le PLR a décidé de maintenir la candidature de Johanna Gapany. L'UDC doit encore décider si elle garde Pierre-André Page dans la course

Il y aura également un second tour pour l’élection au Conseil des Etats dans un quatrième canton romand, Fribourg. Le PLR maintient dans la course sa candidate Johanna Gapany, arrivée troisième dimanche, derrière les sortants Christian Levrat (PS) et Beat Vonlanthen (PDC). En revanche, l’UDC a décidé mardi soir qu'elle ne lance pas Pierre-André Page, réélu comme conseiller national.

«Les 20 membres présents du comité directeur ont décidé à l’unanimité de maintenir la candidature de Johanna Gapany en raison de la qualité de sa campagne et de notre volonté d’offrir une alternative», a précisé Sébastien Dorthe, président du parti cantonal. Agée de 31 ans, la représentante de la relève PLR n’a recueilli que 4000 voix de moins que l’ancien conseiller d’Etat démocrate-chrétien, dont le résultat a déçu son propre camp.

Sébastien Dorthe n’en a pas moins démenti toute volonté de s’en prendre au PDC, son traditionnel allié. La question des alliances se posera de nouveau bientôt, en vue des élections cantonales de 2021. «J’ai la jeunesse pour moi», a déclaré pour sa part la candidate, dont le point faible est peut-être l’origine gruérienne, qu’elle partage avec Christian Levrat. Si elle gagne, elle sera la première femme fribourgeoise à siéger aux Etats.


Le point sur les deuxièmes tours dans les cantons romands:


Quatuor bernois en lice

Dans le canton de Berne, le second tour prend la forme d’un duel gauche-droite, qui verra s’affronter quatre candidats. Deux sont issus du camp rose-vert: le socialiste sortant Hans Stöckli et la Verte Regula Rytz. Les deux autres du camp bourgeois: l’UDC Werner Salzmann et la PLR Christa Markwalder. Les alliés roses-verts avaient convenu avant les élections qu’ils s’entendraient sur une candidature unique au second tour, mais, dimanche, le score de la présidente des Verts suisses a changé la donne.

La conseillère d’Etat Beatrice Simon, qui représente le PBD, a renoncé à poursuivre la bataille, ayant réalisé un score plus faible que prévu. Il en va de même de Kathrin Bertschy, la candidate Vert’libérale, et de Marianne Streiff (PEV).

En Argovie, Cédric Wermuth cède la place

Cédric Wermuth (PS) se retire de la course en Argovie. Arrivé en troisième position au premier tour, le conseiller national cède la priorité à la Verte Ruth Müri, quatrième. «Nous préparons ainsi ensemble le terrain de manière idéale» pour défendre le siège argovien de la gauche au Conseil des Etats, a-t-il expliqué.


A propos de la composition du Conseil fédéral: 

Publicité