Les Valaisans s'apprêtent à renouveler leurs autorités cantonales. A l'heure où la crise sanitaire complexifie les campagnes politiques, les moyens offerts à la population pour s'informer au sujet des candidats sont moindres. En association avec Smartvote, Le Temps vous propose de découvrir quelles sont les personnalités en lice dont vous êtes le plus proche.

Cinq ministres, trois sortants

Les citoyens doivent tout d'abord élire cinq conseillers d'Etat. Cette année, huit candidats sont dans la course pour obtenir un siège. De gauche à droite sur l'échiquier politique, on retrouve le conseiller national socialiste Mathias Reynard, les vertes Magali di Marco et Brigitte Wolf, les PDC Christophe Darbellay (sortant), Serge Gaudin et Roberto Schmidt (sortant), le PLR Frédéric Favre (sortant) et le conseiller national UDC Franz Ruppen. Le premier tour du 7 mars, sorte de tour de chauffe, permettra d'y voir plus clair sur les forces en présence. Cette élection devrait se jouer le 28 mars prochain, lors du second tour. A l'heure actuelle, 3 PDC, 1 PLR et 1 socialiste composent le gouvernement valaisan.

130 députés et leurs suppléantes et suppléants

En parallèle, les Valaisannes et les Valaisans doivent aussi renouveler leur parlement. L'élection, qui se fait par district, permettra de répartir les 130 sièges de députés et les 130 de députés-suppléants. Et les fauteuils coûteront chers. Pas moins de 581 candidats sont en lice, 301 pour la députation et 280 pour la suppléance. Le nouveau visage du parlement valaisan sera connu le 7 mars au soir. Pour l'heure, il est composé de 8 verts, 18 membres de l'Alliance de Gauche, 55 PDC, 26 PLR et 23 UDC.


Pour aller plus loin

En Valais, une unité cantonale, vraiment?

Notre éditorial: La Constituante valaisanne manque le coche