Les élections communales du 18 avril s’annoncent piquantes au Tessin. Une petite brochette de vieux routiers de la politique cantonale et fédérale redescend dans l’arène pour se présenter à Lugano. Avec un objectif commun: la «sauver».

Conseiller aux Etats de 1999 jusqu’en 2019 – lorsque, coup de théâtre, la socialiste Marina Carobbio et l’UDC Marco Chiesa ont remporté les deux sièges à la Chambre haute – le PDC Filippo Lombardi se porte candidat à l’exécutif de Lugano, où il vient tout juste de déménager. Pourquoi une telle décision? «Mon affection pour la section PDC de Lugano qui m’a sollicité, voulant une liste forte afin de sauver notre siège, laissé vacant par Angelo Jelmini.»