Environnement

Des élections fédérales en forme de référendum climatique

Les Verts et les Vert’libéraux ont tiré profit du débat climatique pour progresser aux récentes élections cantonales. Le thème restera-t-il d’actualité jusqu’au renouvellement du parlement fédéral en octobre? C’est probable. Voici pourquoi

«L’hystérie climatique, c’est comme la mort des forêts dans les années 80: ça va passer», a prédit la semaine dernière Christoph Blocher. Ce qu’il a décrit comme un «phénomène de mode» va-t-il s’éteindre lentement? On verra. A court terme, le tribun zurichois a sans doute tort. Si l’on considère le court terme comme le renouvellement du parlement fédéral le 20 octobre prochain, il est probable que la question climatique restera positionnée tout en haut de la liste des préoccupations des Suisses.

C’est généralement après l’été que l’on sait quel sera le thème dominant des élections fédérales. Si l’été est caniculaire, le thème du climat restera fort

Louis Perron, politologue

C’est généralement après l’été que l’on sait quel sera le thème dominant des élections fédérales. Si l’été est caniculaire, le thème du climat restera fort

Louis Perron, politologue

Le baromètre électoral réalisé par l’institut Sotomo pour le compte de la SSR en février a confirmé que les grands sujets d’actualité influençaient le comportement des électeurs. En 2015, c’était l’immigration, alors que «l’écologie ne jouait qu’un rôle marginal». Cette année, les rôles sont inversés. La sauvegarde du climat s’est hissée sur la troisième marche du podium des inquiétudes des Suisses, juste derrière les primes d’assurance maladie et les relations Suisse-UE, trois thèmes qui paraissent plus essentiels aux personnes sondées en février que lors du précédent relevé effectué en octobre. Et l’on ne se soucie plus guère d’immigration. Cela peut-il changer jusqu’en octobre? Selon le politologue zurichois Louis Perron, «c’est généralement après l’été que l’on sait quel sera le thème dominant des élections fédérales. Si l’été est caniculaire, le thème du climat restera fort», analyse-t-il.