Elles sont deux mais il n’y a qu’un siège. Le 7 décembre, Eva Herzog, conseillère aux Etats bâloise (BS) affrontera devant l’assemblée fédérale une outsider, la Jurassienne Elisabeth Baume-Schneider. La première représente un canton qui abrite la troisième plus grande ville du pays mais n’a eu l’honneur que d’un unique conseiller fédéral depuis 1848, Hans-Peter Tschudi (1959-1973). L’autre porte les couleurs de la dernière-née des 26 circonscriptions suisses, le Jura, fondé en 1974, qui, à l’instar de Schaffhouse, Uri, Schwytz et Nidwald, n’a encore jamais compté d’ambassadeur au sommet du gouvernement. Reste à décider s’il reste de la place pour une nouvelle francophone au Conseil fédéral.