La grande majorité, environ 80%, des 3260 pensionnaires des 55 établissements médico-sociaux (EMS) genevois étaient à fin 2001 des femmes et 80% étaient âgés de 80 ans et plus. C'est ce qui ressort des chiffres publiés mercredi par l'Etat de Genève.

Toutefois, seuls 16% de la population octogénaire étaient hébergés en EMS en 2001, relève l'Office cantonal de la statistique (OCSTAT). Depuis 1998, les maisons de retraite enregistrent près de 1000 nouvelles entrées par an. En 2001, 69% des femmes et 36,4% des hommes âgés de 100 ans et plus étaient hébergés dans un EMS.

Baisse de la durée du séjour moyen

La même année, la durée moyenne des séjours pour les pensionnaires du troisième et du quatrième âge s'est fixée à «un peu plus» de trois ans; en baisse de deux mois par rapport à 2000, précise l'OCSTAT. Neuf fois sur dix, le motif de la sortie après un tel séjour est le décès (91% des cas en 2001, contre 77% en 1995).

Depuis 1993, les EMS emploient plus de 3000 personnes. A fin 2001, l'effectif, qui s'élève à 3317 employés, représente 2778 postes exprimés en équivalent plein temps. Environ six postes sur dix sont affectés aux soins, au sens large du terme.

Depuis 1996, le total des charges d'exploitation des EMS dépasse 300 millions de francs. En 2001, il s'est monté à 374 millions, pour un total des produits d'exploitation de 382 millions de francs. Ces derniers se décomposent comme suit: pensions: 58%, assurance maladie: 24%, subventions cantonales: 17%, autres: 1%.

En raison d'un moratoire décrété en 1992, le nombre de lits disponibles dans les EMS du canton a plafonné à 3444 jusqu'en 2001. Le Conseil d'Etat a récemment pris la décision de «faire construire» quelque 1000 lits supplémentaires d'ici à 2010.